Radio-Canada Sports

Un reportage de Josie-Anne Taillon

Depuis le 1er février dernier, les athlètes québécois et leur entourage peuvent avoir recours à l’Officier des plaintes s’ils sont victimes ou témoins d’abus ou de harcèlement. Ce nouvel outil fait tranquillement sa place dans l’univers sportif québécois.

Annoncé en novembre 2020 par la ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, ce mécanisme de signalement est né du besoin de doter le Québec d’une entité complètement neutre pour gérer les plaintes. Auparavant, chaque fédération devait se réguler, avec tous les malaises que cela pouvait engendrer.

Lire la suite

Categories: Actualités