Fumer c’est dégueu

Le RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec), en partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), lance la deuxième édition de la campagne « Fumer c’est … dégueu », une campagne annuelle de prévention à l’initiation du tabagisme chez les jeunes de 11 à 15 ans. Comme l’âge moyen d’initiation au tabac se situe à 13,3 ans, ce groupe constitue celui qui est le plus à risque de s’initier aux produits du tabac.

L’objectif de la campagne « Fumer c’est … dégueu » est de sensibiliser les jeunes le plus tôt possible, afin de leur faire développer un sens critique pour dire non aux produits du tabac. La campagne veut ainsi démontrer que « fumer c’est… dégueu » et qu’il est tout à fait légitime de refuser les produits du tabac, sans qu’il y ait de conséquence sociale.


VOIR LES VIDÉOS DE 15 SECONDES

La campagne sera déployée à la télévision, sur le web et les médias sociaux ainsi que dans les établissements d’enseignement secondaire, les établissements de santé et de services sociaux et leurs partenaires locaux au mois de mai. Elle associe des images dégoûtantes à l’action de fumer. Les jeunes peuvent également découvrir les faits et conséquences véridiques du tabagisme et mieux comprendre « pourquoi c’est dégueu de fumer » en visitant le www.fumercestdegueu.ca.

Le RSEQ est engagé activement depuis plusieurs années pour accroître la perception négative de la jeune clientèle à l’égard du tabagisme. En plus de la campagne de sensibilisation envers l’industrie du tabac (De FACTO) chez les 17-25 ans, la campagne « Fumer c’est … dégueu » fait de la prévention auprès des élèves de 11 à 15 ans. « La dernière campagne Fumer c’est dégueu a largement fait réagir et réfléchir les adolescents.  Le passage entre le primaire et le secondaire demeure une période critique en matière d’initiation aux produits du tabac. Avec cette campagne, nous voulons dire aux jeunes que fumer c’est dégueu et qu’ils sont tout à fait légitimés de refuser les cigarettes qu’on leur offre.», explique Gustave Roel, président-directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec.

La prévention du tabagisme chez les jeunes est en effet une des grandes préoccupations du gouvernement. Le MSSS y a d’ailleurs consacré un plan d’action et des investissements importants depuis plusieurs années. Le changement des normes sociales à l’égard du tabagisme chez les jeunes par l’entremise d’une campagne médiatique à large échelle est reconnu comme l’une des meilleures pratiques dans le domaine et continue de faire partie des priorités du MSSS.

Coordonnateur

Benoit Lussier

Communications et saines habitudes de vie

blussier@monteregie.rseq.ca

450 463-4055 poste 104