Futsal | Règlements spécifiques

Mis à jour le 24 août 2023

Print Friendly, PDF & Email

ARTICLE 1 – Règlements officiels

Les règlements officiels sont ceux de la FIFA Futsal.

Les présents règlements spécifiques ont préséance sur les règlements officiels.

Les règlements du secteur scolaire doivent être respectés en tout temps.

ARTICLE 2 – Catégories d’âge 2023-2024

JuvénileDu 1er juillet 2005 au 30 septembre 2007
CadetDu 1er octobre 2007 au 30 septembre 2009
BenjaminDu 1er octobre 2009 au 30 septembre 2011
AtomeDu 1er octobre 2010 au 30 septembre 2011

ARTICLE 3 – Composition de l’équipe

Chaque école peut présenter une ou plusieurs équipes par catégorie, par sexe et elle sera formée ainsi :

Nombre de joueurs habillés pour débuter une partie :5 joueurs (minimum)
Nombre de joueurs en uniforme pour une partie :15 joueurs (maximum)
Nombre de joueurs inscrits sur S1 :25 joueurs (maximum)
Nombre d’entraîneur / accompagnateur pour débuter une partie1 entraîneur (minimum)
Nombre d’entraîneur / accompagnateur pour débuter une partie3 entraîneurs (maximum)
  • Les équipes qui représenteront la région lors du championnat provincial scolaire de futsal devront se conformer à la réglementation spécifique provinciale du RSEQ en vigueur.
  • Chaque joueur inscrit doit être admissible selon les exigences décrites dans la réglementation administrative du RSEQ Montérégie.

ARTICLE 4 – Admissibilité

4.1 Le responsable des sports doit inscrire les joueurs d’une même équipe et leur numéro de chandail ainsi que le/les entraîneurs, leur numéro de téléphone et adresse courriel sur S1 48 heures avant la première partie de la saison. Pour connaître les sanctions reliées à cet article, vous devez vous référer à la règlementation administrative.

4.2 Il est possible d’ajouter un/des nouveaux joueur à une équipe jusqu’à 48 heures avant le dernier tournoi de la saison régulière de l’équipe. Ce/ces joueurs devront avoir joué un minimum de deux parties durant la saison régulière afin de pouvoir participer au processus éliminatoire (tournoi de qualification et championnat régional).

4.3 Un joueur de division 2 (ligue provinciale du RSEQ) qui n’a pas joué ses 4 parties avec son équipe à titre de joueur régulier est autorisé à descendre en division 3. Le responsable des sports doit remplir et envoyer un formulaire d’admissibilité spéciale. Le formulaire doit être approuvé par le coordonnateur de la discipline avant qu’il puisse jouer avec l’équipe de division 3. Un joueur ayant évolué en division 2 ne peut être descendu en division 4.

4.4 Les étudiants-athlètes qui évoluent dans un programme « Sport-Études » ne peuvent participer à la ligue du RSEQ Montérégie (règlement civil provincial).

4.5 Un joueur réserve peut évoluer dans une catégorie et/ou niveau supérieur. Vous devez consulter l’article 8.4 de la règlementation administrative pour connaître tous les paramètres. Un joueur régulier peut prendre part à un maximum de 3 parties à titre de joueur réserve. Cependant, il est dans l’obligation de demeurer avec cette même équipe pour qui il a joué une 4e partie à titre de joueur réserve.

4.6 Tout joueur réserve doit être inscrit sur S1 avant le tournoi dans l’équipe dont il est considéré comme réserviste.

4.7 Si un joueur réserve n’est pas inscrit dans l’équipe pour laquelle il peut jouer jusqu’à 3 parties, cette dernière devra répondre aux sanctions suivantes :

1re offense : Avertissement écrit

2e offense : Amende de 25$

3e offense : Le joueur sera considéré comme étant inadmissible. Perte des points d’éthique et de la partie par forfait.

4.8 Un joueur ayant été surclassé pour la saison ne peut pas revenir dans sa catégorie d’âge en saison régulière et/ou championnat régional et ce, peu importe le nombre de partie auquel il a pris part.

ARTICLE 5 – Transmission des résultats

L’école hôtesse est responsable d’inscrire le résultat en ligne (S1) et numériser les feuilles de pointage avant 13h le premier jour ouvrable suivant le tournoi. Dans le cas contraire, une sanction sera imposée à l’école fautive tel que prescrit dans la règlementation administrative du RSEQ Montérégie. La feuille de pointage utilisé pour les matchs est celle générée par le système S1.

ARTICLE 6 – Récompenses

6.1 Une bannière est remise à l’équipe terminant en première position du classement général de la saison régulière, et ce, pour chacune des sections d’une même catégorie.

6.2 Au championnat régional, des médailles sont remises à chacun des membres des équipes méritantes (division 3 et division 4 niveau 1).

6.3 Il n’y a pas de championnat régional pour la division 4 de niveau 2. Aucune médaille ne sera remise aux athlètes. Une bannière sera octroyée à l’équipe championne de la saison régulière pour sa section.

ARTICLE 7 – Formule de rencontre

7.1 4 à 6 tournois pendant la saison régulière (en fonction du nombre d’équipes dans la catégorie et/ou la section).

7.2 Dans le cadre d’un tournoi, une équipe peut jouer jusqu’à un maximum de 3 parties.

7.3 Promotion-Relégation (toutes les catégories) 

  • Pour toutes les équipes d’une catégorie (féminin et masculin), les 4 premières parties de la saison servent de classification pour valider le niveau de jeu de l’équipe. 
  • Ces 4 parties doivent être jouées à l’intérieur du mois de novembre et début décembre. 
  • Aucun point de classement ne sera attribué aux équipes. 
  • Les sanctions (cartons jaunes et rouges) seront comptabilisées. 
  • Au terme des 4 parties jouées pour chacune des équipes dans chaque catégorie, le comité technique et le coordonnateur de la ligue évalueront chacune des équipes à savoir si certaines parmi elles doivent être promues ou reléguées de leur niveau de jeu. La décision est définitive et sans appel. 
  • S’il n’y a pas d’équipe promue ou reléguée dans une ligue, les parties de classification seront incluses au classement de la saison régulière.

ARTICLE 8 – Éliminatoires et championnats 

8.1 Tournoi éliminatoire/Championnat régional

Pour connaître le processus éliminatoire d’une catégorie, veuillez consulter la page web du futsal et prendre connaissance des informations à cet effet.

8.2 Prolongation

En cas d’égalité, il y aura une période de prolongation de 5 minutes. Les 5 minutes doivent être jouées au complet, et ce, même s’il y a eu un ou plusieurs buts.

Si l’égalité persiste, il y aura cinq (5) tirs au but obligatoires et s’il y a encore égalité, chaque équipe aura un tir au but jusqu’à ce qu’il y ait un gagnant. 

Tous les joueurs pourront participer aux tirs au but et ce, même les joueurs qui se trouvaient au banc lors du coup de sifflet de l’arbitre à la fin du match. 

Si le nombre de joueurs est différent pour les deux équipes, l’équipe ayant le plus de joueurs peut retirer un ou des joueurs afin d’avoir un nombre égal de tireurs.  

Un joueur ne peut tirer au but une deuxième fois avant que tous les joueurs aptes à jouer (équipe avec le moins de joueurs) ou tous les joueurs sélectionnés (équipe plus de joueurs) aient tiré une fois. 

Les joueurs retirés ne peuvent plus participer à l’action. 

8.3 Le nombre de places disponibles pour participer au championnat provincial peut varier d’une année à l’autre. Ces places varient selon le classement de la région de l’année précédente.

ARTICLE 9 – Durée des parties 

9.1 La durée des parties est de 2 X 20 minutes non chronométrées. En temps réglementaire, le match peut être prolongé pour récupérer les arrêts de jeu non planifiés (blessures, etc.). En tout état de cause, la durée de la récupération des arrêts de jeu est à la discrétion de l’arbitre.

9.2 Chaque équipe a droit à un temps mort d’une minute par demie. Aucun temps mort n’est accordé pour la période de prolongation.

Le temps mort doit être appelé par l’entraîneur de l’équipe lorsque celle-ci est en possession du ballon lors d’un arrêt du jeu (relance du gardien, touche, coup franc direct, coup franc indirect, coup de pied de coin, coup de pied de réparation et coup franc sans mur). L’arbitre arrêter le temps pendant le temps mort. Le marqueur fera de même s’il y a une pénalité à écouler à la suite de l’expulsion d’un joueur.

9.3 Si, après 5 minutes d’attente, une équipe n’est pas en mesure d’aligner le nombre minimum de joueurs requis, la partie ne peut avoir lieu et l’équipe fautive est déclarée forfait.

9.4 Dans le cadre d’une partie, s’il y a un écart de 7 buts, le pointage devient officiel mais, les cartons continuent d’être cumulés jusqu’à la fin de la partie.

Les 2 entraineurs ont le même droit d’arrêter ou de poursuivre la partie. Si l’un des 2 entraineurs désire arrêter la partie, cette dernière doit prendre fin immédiatement.

Si les 2 entraineurs décident d’un commun accord de poursuivre la partie mais que l’arbitre juge que le jeu est dangereux, il est dans le plein droit de ce dernier d’arrêter la partie immédiatement.

ARTICLE 10 – Installation et équipement 

10.1 Ballon de « FUTSAL » de grosseur #4.

10.2 Les parties sont jouées dans des gymnases rectangulaires (format minimum de 20m X 30m) avec des revêtements variés excluant le gazon synthétique.

10.3 Le RSEQ Montérégie est dans le droit d’interdire la tenue d’un tournoi dans une école et ce, pour des raisons de sécurité (dimensions du terrain, distance restreinte entre le lignage du terrain et le mur).

10.4 Les buts doivent être fixés par un système d’ancrage de façon qu’ils soient sécuritaires pour les joueurs.

10.5 L’école hôte devra fournir des dossards aux joueurs advenant que deux équipes portent la même couleur de chandail dans le cadre d’une partie. L’équipe visiteuse devra porter les dossards.  

ARTICLE 11 – Arbitrage

11.1 Les parties seront arbitrées par 2 officiels pour les catégories suivantes :

  • Cadet masculin (Division 3 et 4 Niveau 1) 
  • Juvénile masculin (Division 3 et 4 Niveau 1)

 Pour les autres catégories et divisions, les parties seront arbitrées par un seul officiel.

Pour les parties du processus éliminatoire (tournoi de qualification et championnat régional), il y aura deux arbitres pour toutes les catégories.  

11.2 Advenant qu’il n’y ait aucun officiel présent à l’heure prévue pour le début de la rencontre et en tenant compte des cinq minutes de retard, les entraineurs devront s’entendre sur les modalités de dépannage qui permettront la tenue officielle de la partie :

  • Ils devront décrire l’entente et signer la feuille de match avant la rencontre.
  • Aucun protêt ne pourra être déposé sur cette partie si les 2 entraîneurs ont signé la feuille de match.
  • Advenant que les deux entraîneurs ne soient pas en mesure d’assurer le rôle d’officiel, les 2 équipes pourront reprendre la partie dans le cadre d’un autre tournoi pendant la saison régulière.
  • Les 2 entraîneurs devront communiquer avec le coordonnateur pour lui signaler les informations sur la reprise de la partie à reprendre (date, heure, lieu, etc.).
  • Le nom de la ou des personnes qui ont arbitrées la partie devra être communiqué au coordonnateur de la ligue au plus tard la semaine suivant l’évènement. Veuillez utiliser le formulaire arbitres de remplacement disponible sur le site du RSEQ Montérégie. 

ARTICLE 12 – Classement

12.1 Système de pointage

Victoire = 3 points
Nulle = 1 point
Défaite = 0 point
Forfait = -1 point (résultat : 3-0)

12.2 Point d’éthique sportive

Selon le respect de l’éthique sportive, voici les points supplémentaires accordés aux équipes :

Nombre de cartonsNombre de points supplémentaires
 0 ou 1 carton jaune2 points
2 cartons jaunes ou 1 carton rouge indirect1 point
3 cartons jaunes et plus0 point
Carton rouge, expulsion ou forfait0 point

Tout entraîneur qui se verra décerner un carton jaune lors d’un match perdra automatiquement un (1) point d’éthique. 

Lorsqu’une partie est déclarée par forfait, le pointage enregistré pour le classement général est de 3-0.

12.3 Bris d’égalité

Les critères suivants seront appliqués dans l’ordre indiqué, dans le cas d’une égalité :

  1. Résultats des parties entre les équipes à égalité
  2. Le différentiel des « points pour » et des « points contre » entre les équipes à égalité
  3. Le nombre de victoires
  4. Nombre de points d’éthique
  5. Le différentiel des « points pour » et des « points contre » au classement général
  6. Équipe ayant concédé le moins de but contre
  7. Match de barrage sous une formule déterminée par le RSEQ Montérégie

12.4 Une équipe qui perd une partie par forfait n’obtient aucun point d’éthique.

12.5 Les équipes qui ont perdu une partie par forfait, en cours de saison, ne sont pas admissibles au processus du bris d’égalité.

12.6 Pour le calcul du différentiel de l’autre équipe à égalité, la partie jouée contre l’équipe impliquée dans le forfait ne sera pas considérée.

12.7 Pour tous les cas impliquant le désistement d’une équipe en cours de saison, vous devez vous référer à l’article 14.3 de la règlementation administrative.

ARTICLE 13 – Responsabilité des équipes

Vous devez vous référer au à la page publiée cet effet.

ARTICLE 14 – Sanctions

14.1 Comité de discipline

Veuillez vous référer à l’article 18 de la règlementation administrative.

14.2 Description des sanctions

  • Un joueur qui reçoit 2 cartons jaunes lors d’une même partie se voit automatiquement décerner un carton rouge indirect.
  • Un joueur ne peut purger sa suspension lors d’une partie remportée ou perdue par forfait par son équipe d’origine (une partie n’ayant pas débuté).

    Exemple : si la partie avait débuté, mais qu’un forfait est déclaré durant celle-ci (entraîneur expulsé, joueurs inadmissibles, etc.), la suspension du joueur sera considérée purgée.   

Voici la charte des sanctions :

Nombre de cartonsSanction
1er carton rouge indirectSuspension d’une partie
2e carton rouge indirectSuspension de 3 parties
3e carton rouge indirectExpulsé pour la saison
1er carton rouge directSuspension d’une partie
2e carton rouge directSuspension de 3 parties
3e carton rouge directExpulsé pour la saison
3 cartons jaunesSuspension d’une partie
5 cartons jaunesSuspension de 3 parties
7 cartons jaunesExpulsé pour la saison
  • Une suspension additionnelle peut être imposée par le coordonnateur de la ligue en dépit de la gravité du geste et du rapport disciplinaire de l’officiel.
  • Si un joueur ou un entraîneur se livre à des insultes ou intimidations de nature discriminatoire, cela entraînera une suspension minimale de 3 parties. Un rapport de l’arbitre à l’appui sera nécessaire. Ceci est valide en tout temps (avant, pendant et après la partie).
  • Une équipe qui reçoit 2 expulsions dans une même partie (joueur et entraîneur), l’équipe fautive perd la partie par forfait.
  • Les sanctions sont cumulatives au dossier du joueur, peu importe s’il obtient son carton en tant que joueur régulier ou à titre de réserviste.
  • Le cumulatif des cartons jaunes est applicable pour la saison et le tournoi de qualification. Le décompte des cartons jaunes est donc remis à zéro lors du Championnat régional.

Cependant, les conséquences relatives aux sanctions décernées lors de la saison régulière sont applicables durant les éliminatoires et le championnat régional.

Exemple :

Un joueur qui reçoit un 3e carton jaune lors du dernier match de la saison régulière ou du tournoi de qualification devra purger sa partie de suspension lors du premier match du Championnat régional avant de récupérer son droit de jouer.

14.3 Lorsqu’un joueur se fait expulser d’une partie, l’équipe doit continuer la partie avec un joueur en moins pendant 2 minutes. Lorsque ces 2 minutes sont écoulées, le marqueur indiquera à l’entraîneur qu’il peut intégrer un 5e joueur sur le terrain.

Si un but est marqué en avantage numérique, la partie doit reprendre à 5 contre 5. Si un but est marqué en désavantage numérique, le jeu continu à 5 contre 4.

ARTICLE 15 – Tacle glissé

En division 3, les tacles glissés sont permis.  

En division 4 (niveau 1 & 2), les tacles glissés sont interdits. L’arbitre sanctionnera la faute aussitôt qu’un tacle glissé sera effectué.  

Le gardien est autorisé à faire une glissade afin de bloquer ou récupérer le ballon dans toutes les divisions.