Les candidats de la Montérégie ont fait belle figure lors du 37e Gala d’excellence scolaire du RSEQ, tenu le 3 juin dernier, à la Salle Perspective du Vieux-Port de Montréal. La Montérégie s’est notamment démarquée avec le plus grand nombre de finalistes parmi les 14 instances régionales avec 7.

La cérémonie visait à récompenser les élèves-athlètes d’exception qui ont su se démarquer par des réalisations remarquables et une éthique sportive exemplaire lors de la plus récente saison. Le Gala d’excellence scolaire se veut aussi une occasion unique de saluer l’engagement exceptionnel des entraîneures et entraîneurs, des officielles et officiels ainsi que des établissements d’enseignement, qui accompagnent les jeunes dans leur quête d’excellence.

Isabelle Iannotti du Collège Durocher Saint-Lambert a remporté le Sablon dans la catégorie de l’élève-athlète féminine de 5e secondaire ayant le mieux concilié le sport et les études.

Isabella a connu une fin de saison digne d’un scénario Hollywoodien! Mise en contexte. Finale provinciale de volleyball juvénile D1. Troisième set. Dernier point de la partie. Au complexe sportif du Collège Durocher Saint-Lambert. Devant une foule enthousiaste, retenant son souffle. Isabella a réalisé une défensive spectaculaire, permettant ainsi la contre-attaque marquante. Et voilà! Isabella est devenue championne provinciale, avec une médaille d’or à son cou! En début de saison, les entraineurs lui ont donné la position de libéro. Ils n’ont pas regretté leur choix puisqu’elle est devenue une joueuse dominante à ce poste. À travers les 3 entrainements de 2 heures par semaine, en plus des 2 séances de préparation physique, Isabella a commencé sa carrière d’entraineure avec le programme de minivolley de son école. De plus, elle a participé à 6 tournois pour du bénévolat. Et quand la situation l’a exigé, elle a enfilé son chandail d’arbitre. Isabella a été recrutée par le Boomerang du Cégep André-Laurendeau en division un.

Isabella Iannotti

Quant à lui, Jimmy Deraps, de l’école Au-Fil-de-l’Eau, a mérité le titre provincial dans la catégorie de la personne ayant le plus contribué au développement de saines habitudes de vie dans son milieu.

Notre lauréat est un véritable homme-orchestre de la vie sportive à son école. À l’affût de tous les programmes et disciplines offerts par le réseau du sport étudiant, notre récipiendaire a réussi à stimuler et à motiver ses jeunes à participer au maximum. Ne comptant pas ses heures, il s’assure que tous y trouvent leur compte, en passant du sport inclusif, participatif et jusqu’au niveau compétitif. De plus, il se fait un devoir de souligner la persévérance et l’engagement de ses élèves-athlètes dans l’acquisition de saines habitudes de vie. Fier porte-étendard des Tornad’Eau, il a su développer un fort sentiment d’appartenance chez les élèves de son institution. Ne passons pas sous silence tous ses efforts à la bonification du programme Sports Découvertes qui a permis une augmentation de 80 minutes de cours d’éducation physique et à la santé.

Jimmy Deraps

Les finalistes de la Montérégie

Camille Rouleau, École De Ramezay
Élève féminine de 6e année ayant le mieux concilié le sport et les études

Du sport, Camille en mange! Gourmande, elle aura participé cette année à plus de 15 compétitions! Et ce, dans une panoplie de disciplines. Camille s’est démarquée par ses habiletés athlétiques… et son éthique de travail exemplaire. Elle est d’ailleurs un modèle pour les plus jeunes de l’école. Rassembleuse, elle rend ses coéquipiers meilleurs. Camille est une athlète aimant les défis. À titre d’exemple, elle a pris la responsabilité de la ligue de Spike-Ball. C’est elle qui a créé les équipes et les horaires. Toujours disponible pour s’impliquer, elle a collaboré aux entrainements des mini-athlétiques à raison de 2 soirs par semaine.

Camille Rouleau

Matthew Pimentel, Collège Charles-Lemoyne
Élève masculin de niveau secondaire ayant démontré une persévérance scolaire et sportive

Le gardien de but des Dynamiques a eu une saison inouïe, présentant une fiche de 12 victoires, aucune défaite et 2 jeux blancs, avec une moyenne de 1,44 but par match. Il a été, sans contredit, un rouage important dans les succès de l’équipe. Par ailleurs, son parcours scolaire est loin d’être traditionnel. Il y a quelques années, Matthew a reçu un diagnostic de dyslexie. La recommandation était qu’il continue ses études dans un milieu anglophone afin de faciliter son apprentissage. Toutefois, sa passion pour le hockey était trop forte. Il a décidé de poursuivre ses études en français, où il pourrait allier sa passion pour les sports à un environnement scolaire stimulant. Bien que cela représentait un énorme défi, Matthew était déterminé à mettre les efforts nécessaires pour réussir. La détermination, la persévérance et les efforts constants lui ont permis d’atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’était fixés.

Matthew Pimentel

Amiral en futsal juvénile, Collège Jean de la Mennais
Équipe féminine de division 3 par excellence au niveau secondaire

L’Amiral a terminé cette année bien spéciale avec 3 titres prestigieux : championnes de la saison régulière, championnes régionales et finalement, championnes provinciales! Une seule défaite au compteur! Toutes les joueuses ont participé au succès de l’équipe. En effet, 9 des 10 joueuses ont marqué au moins un but en saison. Une fille s’est même portée volontaire au poste de gardienne, faute de cerbère d’expérience. Composée de cinq finissantes et de cinq joueuses de quatrième secondaire, une chimie exceptionnelle s’est développée au sein de l’équipe et toutes les joueuses s’entendent à merveille. L’équipe a réussi à exceller malgré le contexte et les blessures. Les joueuses ont redoublé d’ardeur pour continuer sur leur série de victoires, se dirigeant ainsi vers les grands honneurs.

Amiral Collège Jean de la Mennais

Impact en volleyball juvénile féminin D1, Collège Durocher Saint-Lambert
Équipe de division 1 ou 2 par excellence au niveau secondaire

Décimée par les blessures durant la saison, l’équipe a dû trouver des solutions en changeant certaines joueuses de positions et en modifiant le système de jeu. Les filles se sont regroupées. Les efforts ont payé. L’or d’un championnat provincial! Un bel exemple de force de caractère, de détermination et de persévérance. Avec une conclusion sous le signe de l’excellence! Les juvéniles représentent la formation la plus engagée dans la vie sportive du Collège. Quatre joueuses sont des entraineures actives dans les différents groupes d’entrainement. Elles ont toutes suivies la formation d’arbitre novice pour aider lorsque le temps leur permet. De plus, toutes les filles ont réalisé de 4 à 6 engagements pour du bénévolat à l’école. Cinq athlètes ont été recrutées par des équipes collégiales D1 l’an prochain!

École secondaire Ozias-Leduc
École secondaire ayant le plus contribué au développement des activités physiques et sportives dans son milieu

L’équipe-école a survolé la pandémie afin de permettre aux élèves de rester actifs. Créative, elle a mise en œuvre des projets dynamiques et stimulants. Une nouvelle option Sports de plein air a été intégrée au curriculum. La montagne voisine s’est avérée une nouvelle classe pour les jeunes. Misant sur la plus grande participation possible des élèves aux activités physiques et sportives et la mesure gouvernementale 15028, toutes les inscriptions étaient gratuites cette année. Un sommet de 47 équipes ont donc pris part aux activités du RSEQ Montérégie. Active et participative, l’école secondaire Ozias-Leduc s’est particulièrement démarquée par des actions concrètes dans le développement des activités physiques et sportives.

École secondaire Ozias-Leduc

Un peu d’histoire

C’est en 1984 que la Fédération du sport scolaire met sur pied le Gala d’excellence du sport scolaire pour souligner la contribution des intervenants du milieu. À partir de 1987, les catégories ont peu à peu été modifiées pour accorder davantage d’importance aux mérites sportifs et scolaires des élèves-athlètes. Quant à l’éthique sportive, elle figure au menu des récompenses depuis 1991.

Dans la première année du gala, on remettait un ACTI aux lauréats. Ce trophée reproduisait le logo de la Fédération du sport scolaire, symbolisant un enfant en mouvement, bras ouverts. Peu après le regroupement des secteurs scolaire, collégial et universitaire, qui a mené à la création de la Fédération québécoise du sport étudiant, un nouveau trophée a été conçu. C’est ainsi que le Sablon a été créé, en l’honneur du Père Marcel de la Sablonnière. Le Sablon est une oeuvre en bronze conçue par l’artisan Jacques Lupuyo. Il a été remis pour la première fois aux lauréats du gala en 1990.

À propos du RSEQ Montérégie

Le RSEQ Montérégie (Réseau du sport étudiant du Québec) est un organisme sans but lucratif qui regroupe l’ensemble des établissements d’enseignement affiliés de la région Montérégie.

Il contribue à la persévérance et la réussite scolaire par la promotion de la santé et du développement de la personne par le sport et l’activité physique en milieu étudiant. Le RSEQ Montérégie est reconnu comme leader du développement du sport et de l’activité physique dans le milieu étudiant et un incontournable dans la concertation avec les différents partenaires.

Engagée dans la promotion du sport à l’école auprès des 340 écoles primaires et 80 écoles secondaires, notre instance régionale encourage les établissements à mettre en place une offre de services sportifs parmi ses 19 disciplines. Elle coordonne, entre autres, plus de 1400 équipes et 25 championnats pour les 22 000 étudiants-athlètes de notre réseau.

Print Friendly, PDF & Email