Le RSEQ Montérégie a célébré ses 50 ans!

0

Le réseau du sport étudiant du Québec – région de la Montérégie (RSEQ Montérégie) a célébré ses 50 ans lors d’une soirée toute spéciale, hier, à l’Hôtel ALT Quartier DIX30, de Brossard.

En présence d’une centaine d’invités, la grande famille du sport étudiant en Montérégie a festoyé de belle façon.

La directrice générale du RSEQ Montérégie, Sylvie Cornellier, était ravie de revoir ceux qui ont vaillamment contribué au développement de l’organisation. D’ailleurs, certains membres fondateurs de l’Association s’étaient déplacés pour cet événement historique.

«Je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont collaboré à l’essor de notre instance régionale. Je suis fière d’appartenir à cette belle famille du RSEQ Montérégie», a-t-elle déclaré.

Une région à l’avant-plan
«Si nous avons connu une expansion si exceptionnelle au cours des 50 dernières années, c’est grâce à l’équipe au bureau. Au fil des ans, nous sommes devenus la plus grosse région du Québec en termes du nombre d’équipes sportives», a affirmé la présidente du conseil d’administration, Madame Dominique Dussault, lors de son allocution protocolaire.

Des bâtisseurs honorés
Riche en histoire, fier de l’engagement de ses nombreux intervenants, le RSEQ Montérégie a profité de l’occasion pour honorer quatre de ses plus précieux bâtisseurs : Guy Giroux, Jean Grimard, Jean-Paul Parent et Sylvie Cornellier. Ils ont participé, de façon exceptionnelle, au développement de l’organisme depuis 50 ans.

Guy Giroux, un fier bâtisseur
Monsieur Giroux a participé activement à la création de l’Association régionale du sport scolaire Richelieu en 1969. Infatigable, il a presque tout fait à l’époque : président, vice-président, trésorier et commissaire de ligues. De plus, il a été membre de plusieurs comités majeurs sur la scène provinciale. Son remarquable engagement à la cause du sport en milieu étudiant s’est poursuivi pendant 27 ans, jusqu’à sa vénérable retraite.

Un passionné
Passionné par le sport, Jean Grimard a pris les commandes de l’Association en 1977.  Il a consolidé les assises de l’organisation en créant et développant de précieux liens avec tous les intervenants du milieu. Monsieur Grimard a su rassembler les membres à la cause du sport étudiant. Après 11 ans de loyaux services, il a quitté l’Association, mais n’a jamais abandonné ce qui l’animait au plus haut point : le sport!

Un quart de siècle voué à la cause
Jean-Paul Parent a marqué le sport étudiant en Montérégie pendant un quart de siècle! À la présidence de l’Association régionale du sport étudiant du Richelieu de 1994 à 2010, il s’est évertué à développer l’organisation sur plusieurs plans. Son objectif était d’insuffler un nouvel essor à l’Association. Ses années d’engagement ont été sous le signe indéniable de la croissance.

L’ambassadrice du sport étudiant
À la tête du RSEQ Montérégie depuis maintenant 30 ans, Sylvie Cornellier a su diriger, souvent contre vents et marées, l’organisation vers les plus hauts sommets. À son arrivée en 1989, on comptait 176 équipes dans la région. À ce jour, on en dénombre 1300. Fière ambassadrice de la cause de l’activité physique et sportive en milieu d’éducation, l’impact de son engagement est exceptionnel. Il est assuré que son nom sera désormais gravé dans les mémoires du sport étudiant.

Un peu d’histoire
Avec la publication des premières politiques du sport scolaire du ministère de l’Éducation, fondées sur le constat que la porte d’entrée du sport dans la société est le sport à l’école, la Fédération du Sport Scolaire du Québec a vu le jour en 1968.

Dans cette vague, différentes instances régionales ont été mises en place à travers la province.

Les activités en Montérégie ont débuté avec la création d’un premier calendrier de compétition, composé de sept disciplines : athlétisme, badminton, basketball, cross-country, gymnastique, handball et volleyball.

Le championnat régional de cross-country a marqué les annales le 25 octobre 1969. C’était la première compétition officielle de l’Association. Puis, en 1970, l’Association organisait le championnat provincial d’athlétisme, au parc Seaway, à Saint-Lambert.

L’adoption de règlements généraux provisoires en 1971 a permis à l’organisme d’amorcer son développement sur des bases un peu plus solides. Les lettres patentes ont été accordées en 1974 et l’organisation a modifié son nom en 1975 sous l’appellation : Association régionale du sport scolaire Richelieu.

Une transformation majeure s’opère en 1989 avec l’Association régionale du sport étudiant du Richelieu. C’était l’année de la fusion de trois fédérations chapeautant le sport étudiant.

Dans les années 90, l’Association a poursuivi son développement avec la création de la commission sectorielle et des comités techniques. L’arrivée des technologies de l’information a modifié considérablement le travail quotidien de l’équipe.

Puis, cinq ans après avoir participé au premier gala provincial, l’Association a présenté son premier gala d’excellence régional en 1990.

Les années 2000 ont vu l’apparition des ateliers des 3R sur l’éthique sportive et la bonification des programmes des saines habitudes de vie.

Une deuxième transformation corporative annonce une nouvelle image de marque : le Réseau du sport étudiant du Québec – région de la Montérégie en 2010.

Maintenant, en 2019, le RSEQ Montérégie compte près de 22 000 élèves-athlètes, 1300 équipes participant à 18 disciplines sportives.

Tout au long de la présente saison, l’instance régionale racontera les divers pans de son histoire par son site web et ses médias sociaux.

À propos du RSEQ Montérégie
Le RSEQ Montérégie (Réseau du sport étudiant du Québec)  est un organisme sans but lucratif qui regroupe l’ensemble des établissements d’enseignement affiliés de la région Montérégie.

Le RSEQ est un chef de file dans la promotion et le développement du sport et de l’activité physique en milieu étudiant – de l’initiation jusqu’au sport de haut niveau – et favorise ainsi l’éducation, la réussite scolaire et la santé des jeunes en Montérégie.

Engagée dans la promotion du sport à l’école auprès des 340 écoles primaires et 80 écoles secondaires, notre instance régionale encourage les établissements à mettre en place une offre de services sportifs parmi ses 18 disciplines. Elle coordonne, entre autres, plus de 1300 équipes et 25 championnats pour les 22 000 étudiants-athlètes de notre réseau.

Comments are closed.

Historique
C’est en 1984 que la Fédération du sport scolaire met sur pied le Gala d’excellence du sport scolaire pour souligner la contribution des intervenants du milieu.  À partir de 1987, les catégories ont peu à peu été modifiées pour accorder davantage d’importance aux mérites sportifs et scolaires des élèves athlètes.  Quant à  l’éthique sportive, elle figure au menu des récompenses depuis 1991.

Dans les premières années du gala, on remettait un ACTI aux lauréats. Ce trophée reproduisait le logo de Fédération du sport scolaire, symbolisant un enfant en mouvement, bras ouverts.  Peu après le regroupement des secteurs scolaire, collégial et universitaire, qui a mené à la création de la Fédération québécoise du sport étudiant, un nouveau trophée a été conçu.  C’est ainsi que le Sablon a été créé, en l’honneur du Père Marcel de la Sablonnière. Le Sablon est une œuvre en bronze conçue par l’artisan Jacques Lupuyo.  Il a été remis pour la première fois aux lauréats du gala en 1990.

Le Père Marcel de la Sablonnière
Le Père Marcel de la Sablonnière, ou le Père Sablon, comme l’appelaient ses amis, fut un précurseur des premières actions d’activités physiques et sportives en milieu d’éducation.  En 1945, la ligue intercollégiale de hockey fut l’une de ses premières réalisations.  Il a toujours eu pour rêve de s’occuper des jeunes et de les encourager dans leurs études par l’entremise de la pratique de l’activité physique et du sport. Il ne pouvait y avoir un meilleur modèle pour inspirer le trophée que le Sport étudiant remet à ses lauréats.