Le RSEQ Montérégie présente ses Ambassadeurs De Facto

0

Le RSEQ Montérégie est fier de présenter ses Ambassadeurs De Facto 2017-2018 ! Leaders dans leur école secondaire, les élèves-athlètes sélectionnés deviennent, pour la prochaine année, les porte-paroles du programme de sensibilisation aux pratiques de l’industrie du tabac.

Les Ambassadeurs De Facto 2017-2018

Zoé Amirault
École secondaire Antoine-Brossard, Brossard

Nicholas Sheu
École internationale Lucille-Teasdale, Brossard

Laurie Chaperon
École secondaire Louis-Cyr, Napierville

Éloise Fréchette
École secondaire Louis-Philippe-Paré, Châteauguay

Hugue Desgroseilliers
École secondaire Arthur-Pigeon, Huntingdon

Vincent Pedneault
Collège Charles-Lemoyne, Ste-Catherine

Rosalie Houle
École secondaire du Grand-Coteau, Ste-Julie

Loïc Rancourt
École secondaire Pierre-Bédard, St-Rémi

Derek Sheepwash
École secondaire Saint-François-Xavier, La Prairie

Anne-Justine Lachapelle
École secondaire du Verbe-Divin, Granby

Un projet unique
Le RSEQ Montérégie est la seule instance régionale qui poursuit les activités du programme De Facto au-delà de la campagne du mois de novembre grâce à son affiche promotionnelle. Toutes les écoles secondaires de la région ont reçu des affiches à placer bien en vue dans leur milieu.

Chaque ambassadeur a dû compléter un dossier de mise en candidature, expliquant ses motivations au sujet du programme De Facto. Unanimement, les élèves athlètes désapprouvent les activités de l’industrie du tabac qui tente, par bien des moyens, de séduire les jeunes. De plus, les Ambassadeurs veulent prêcher par l’exemple en matière de saines habitudes de vie.

Le programme De Facto
De Facto, la vérité sans filtre, se distingue par ses messages non traditionnels qui révèlent la vérité sur l’industrie du tabac et ses produits plutôt que de pointer la consommation du tabac chez les individus.

De Facto, c’est aussi des milliers d’étudiants-athlètes du RSEQ Montérégie qui portent leurs convictions. Cette année, ce sont plus de 5324 vêtements De Facto qui ont été portés par les jeunes sportifs de la région.

De Facto, dénonce une industrie qui :

  • Fait des milliards de profits en vendant des produits inutiles, toxiques et mortels.
  • Commercialise des produits très attrayants pour les jeunes.
  • Utilise plusieurs stratégies de marketing pour recruter de nouveaux jeunes fumeurs.
  • S’oppose à toutes les législations antitabac qui pourraient nuire à «leurs affaires».
  • A nié pendant des années, que ses produits étaient nocifs et que la nicotine créait une dépendance, bien que leurs documents internes démontraient le contraire.

Share.

Comments are closed.