Athlétisme en gymnase

L’athlétisme en gymnase du RSEQ Montérégie s’inspire du programme «Cours, Saute, Lance» de la Fédération d’Athlétisme du Québec.  Accessible, cette discipline permet aux jeunes de s’initier facilement aux différentes épreuves, leur permettant ainsi de développer leur motricité.

Catégories
3e année
4e année
5e année
6e année

Règlements
Règlementation administrative
Règlements spécifiques
Classements et résultats
Classements
Résultats individuels
Référence
Fédération Québécoise d’athlétisme

Évènements

Thierry Zummo-Pattiniez

Coordonnateur des activités
(activités primaires, athlétisme en salle, handball, sports inclusifs)

tzummop@monteregie.rseq.ca

450 463-4055 poste 109

Historique
C’est en 1984 que la Fédération du sport scolaire met sur pied le Gala d’excellence du sport scolaire pour souligner la contribution des intervenants du milieu.  À partir de 1987, les catégories ont peu à peu été modifiées pour accorder davantage d’importance aux mérites sportifs et scolaires des élèves athlètes.  Quant à  l’éthique sportive, elle figure au menu des récompenses depuis 1991.

Dans les premières années du gala, on remettait un ACTI aux lauréats. Ce trophée reproduisait le logo de Fédération du sport scolaire, symbolisant un enfant en mouvement, bras ouverts.  Peu après le regroupement des secteurs scolaire, collégial et universitaire, qui a mené à la création de la Fédération québécoise du sport étudiant, un nouveau trophée a été conçu.  C’est ainsi que le Sablon a été créé, en l’honneur du Père Marcel de la Sablonnière. Le Sablon est une œuvre en bronze conçue par l’artisan Jacques Lupuyo.  Il a été remis pour la première fois aux lauréats du gala en 1990.

Le Père Marcel de la Sablonnière
Le Père Marcel de la Sablonnière, ou le Père Sablon, comme l’appelaient ses amis, fut un précurseur des premières actions d’activités physiques et sportives en milieu d’éducation.  En 1945, la ligue intercollégiale de hockey fut l’une de ses premières réalisations.  Il a toujours eu pour rêve de s’occuper des jeunes et de les encourager dans leurs études par l’entremise de la pratique de l’activité physique et du sport. Il ne pouvait y avoir un meilleur modèle pour inspirer le trophée que le Sport étudiant remet à ses lauréats.